Mot de la Direction

Interview de Philippe Matthis,
Président du Conseil d’Administration
, et de Catherine BES, Directrice générale adjointe

Chaque année, la rédaction du rapport annuel est un exercice minutieux de collecte d’informations et d’analyse auquel nous nous prêtons volontiers. Epingler les événements majeurs et mettre en lumière les chiffres clés de nos activités, nous permettent de dresser le bilan de l’année écoulée, d’identifier nos forces et nos faiblesses et de nous projeter sur les défis à relever au cours des 365 jours à venir.

Cette année, toutefois, l’exercice relate un caractère des plus particuliers. 2018 fût en effet la dernière année de l’existence du TEC Brabant Wallon en tant qu’entité à part entière.

Après un peu plus de 25 ans de bons et loyaux services, la Région wallonne a en effet décidé de procéder à la fusion par absorption des cinq sociétés d’exploitation du Groupe TEC par la SRWT avec effet au 1er janvier 2019. Depuis lors, nous sommes devenus une seule et même entreprise, l’OTW, l’Opérateur de Transport de Wallonie. C’est donc une page importante de notre entreprise qui s’est tournée, page qu’il a fallu tourner dans un contexte difficile. Et, en dépit des formalités juridiques liées à cette opération de fusion, des craintes du changement, de la préparation de la réorganisation du Groupe TEC, du contexte économique austère qui prévaut dans le secteur des transports en commun wallons depuis quelques années, nous sommes parvenus à assurer la poursuite de nos activités ainsi que le développement de l’offre.

2018 sonne également la fin du Contrat de service public en cours et la négociation du nouveau Contrat de service public 2019-2023 entre la Région wallonne et l’OTW.

Sans compter la création par la Région wallonne de l’AOT, l’Autorité organisatrice du transport, au sein du SPW qui se voit ainsi confier la responsabilité de l’organisation des transports en commun en Wallonie.

Fort heureusement, une nouvelle fois, nous avons pu compter sur l’ensemble des forces vives du TEC Brabant Wallon pour relever avec succès ces nombreux défis. Non seulement le personnel, mais aussi notre Conseil d’Administration qui, jusqu’à sa dernière réunion de décembre, a rempli son rôle sans relâche, avec compétence et efficacité au profit du développement de l’entreprise et de la satisfaction des travailleurs et de la clientèle.

Malgré les difficultés, nous avons en effet réussi à maintenir notre offre de service et, mieux encore, à la renforcer, tout en conservant l’équilibre financier requis par notre Contrat de service public. Et quels meilleurs exemples pour l’illustrer que la création du Conforto 3 et du Proxibus La Hulpe, ou encore les nombreux renforcements établis sur les Rapidobus 1 et 4 ou sur la ligne 366.

Nous pouvons nous féliciter également du bon climat social qui a régné tout au long de l’année 2018. L’excellent dialogue social, l’absence de grève et l’impact limité des manifestations interprofessionnelles sur nos services attestent de l’ambiance sereine dans laquelle notre société a évolué.

Alors, encore une fois, nous remercions l’ensemble des collaborateurs pour leur implication et leur dévouement. Une belle énergie a été déployée pour accomplir cet excellent travail et nous saluons la disponibilité et la contribution de chacun.

Enfin, nous nous en voudrions de conclure sans présenter nos plus vifs remerciements à tous les membres du Conseil d’Administration qui nous ont épaulé ces années et qui nous quittent désormais pour d’autres horizons. Merci pour la qualité du travail accompli et votre collaboration des plus précieuses. Nous sommes fiers du parcours réalisé ensemble.

Catherine BES
Directrice Générale Adjointe

Philippe MATTHIS
Président du Conseil d’Administration

Le TEC en chiffres

Le TEC Brabant Wallon en chiffres

Les tableaux ci-dessous indiquent les principales caractéristiques de l'exploitation au cours de l'année 2018, en comparaison avec 2017 :

20172018
Parc (Régie)
AB Standards112111
AB Articulés4949
Midibus et minibus + Proxibus1415
Motrices00
Total régie :175175
Loueurs
Lignes régulièresNombre de contrats loueurs1919
Nombre de loueurs77
Nombre de véhicules103103
Transport scolaireNombre de contrats8180
Nombre de transporteurs15
Kilométrage commercial en charge
Régie (lignes régulières)5.528.3035.606.320
Loueurs (lignes régulières, bus PMR et Proxibus)4.768.5934.894.738
Services spéciaux 15.0603.262
Transport scolaire1.757.8931.771.481
Total12.059.84912.275.801
Infrastructure
Siège social11
Nombre de dépôts33
Nombre de centres d’entretien33
Nombre d’ateliers22
Total99
Desserte
Aire desservie (km²)2.7252.725
Nombre de communes6868
Population desservie **1.407.6121.407.612
Nombre de lignes8082
Longueur des lignes (en km)1.7251.731

1 Hors services de remplacement de trains.

Plus d'informations dans le rapport de l'OTW

Les résultats de l'année

FREQUENTATION

La mise en place du titre de transport sans contact offre la possibilité de mieux connaître l’utilisation du réseau par nos voyageurs.

La validation systématique du titre de transport auprès d'un des deux valideurs sans contact situés à l'avant de chaque bus est désormais un réflexe pour l'usager.

Cette validation permet, via des données anonymisées, de mieux connaître la fréquentation du réseau, avec une vue plus précise du taux de charge sur les lignes et selon les horaires.

À la vue des validations, nous pouvons dès lors en conclure que, en 2018, ce sont près de 11.500.000 voyages qui ont été comptabilisés sur le réseau du TEC Brabant Wallon, répartit comme suit :

  • Services réguliers10.885.554
  • Transport scolaire547.740
  • Services réguliers spécialisés et/ou renforcement34.142
  • PMR24.784
Services réguliers10.885.554
Transport scolaire547.740
Services réguliers spécialisés et/ou renforcement34.142
PMR24.784
TOTAL des voyageurs en 201711.492.220

RECETTES

    2018Sur véhicules Régie2.050.445,56Sur véhicules Tiers1.316.857,82Prévente de billets et cartes1.347.198,70Bus PMR Tiers21.263,70Abonnements7.138.325,71Transport scolaire169.471,87Services spéciaux447.513,45Autres recettes de trafic136.688,49
    20172.120.570,271.361.006,401.279.344,1419.089,167.087.769,84160.511,31252.687,7899.969,31

En 2018, le chiffre d'affaires du TEC Brabant Wallon est supérieur à celui de 2017. La politique d’arrêt de la vente des titres à bord des véhicules a en effet induit un transfert de la clientèle utilisant ces titres vers les abonnements et la prévente. Le chiffre d’affaires des services spéciaux comprend les remplacements de train pour 395.560,34 € en 2018 et 171.430,21 € en 2017.

RESULTAT COMPTABLE

L’exercice 2018 se clôture avec un résultat courant bénéficiaire de 631.240 €. Les produits non récurrents s’élèvent à 207.466 € et représentent des reliquats de recettes perçues et des prises en charges excédentaires d’exercices antérieurs. Une charge non récurrente de 27.138 € a été enregistrée à la suite d’un sinistre. Le résultat net de l’exercice 2018 est un bonus s’élevant à 811.568 €.

Par rapport à 2017, les produits courants hors subvention générale augmentent de 359.562 €. La subvention de fonctionnement générale versée par la Région Wallonne croît de 271.913 €, soit +0,88 %, tandis que les autres produits augmentent de 2,55 %. En particulier, le chiffre d’affaires s’inscrit en progression de 1,99 %.

Parallèlement, les charges courantes d’exploitation augmentent de 2,09%.

Les clients

Nos clients

Voici les lieux d’accueil de notre clientèle :

SIEGE SOCIAL

Place Henri Berger, 6
1300 Wavre
Tél. 010/23.53.11
Fax 010/23.53.10

CONTACTS CLIENTÈLE

ESPACE TEC de Wavre
Place Henri Berger, 6
1300 Wavre

Tél. 010/23.53.53
Fax 010/23.53.07

Période scolaire : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 18 heures ainsi que le premier et dernier samedi de chaque mois de 8 heures à 12 heures Période de vacances scolaires : ouvert du lundi au vendredi de 7 heures à 17 heures

ESPACE TEC de Baulers
Avenue de l’Europe, 2
1401 Baulers (Nivelles)
Tél. 067/63.42.56 ou 067/63.42.57
Fax 067/63.42.08
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 18 heures 30 et le samedi de 9 heures à 12 heures

ESPACE TEC de Jodoigne
Rue de Septembre, 3
1370 Jodoigne
Tél. 010/81.98.00
Fax 010/81.98.03
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC de Chastre
Rue Gaston Delvaux, 1
1450 Chastre
Tél. 010/65.44.44
Fax 010/65.44.48
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures 30 à 15 heures 45

ESPACE TEC d’Ottignies
Place de la Gare, 1
1340 Ottignies
Tél. 010/23.53.33
Ouvert du lundi au vendredi de 8 heures à 12 heures
et de 13 heures à 17 heures

Fermé le deuxième jeudi du mois

Mobi-ESPACE TEC

Tél. 0475/95.77.08
Le programme de circulation de l’Infobus peut être obtenu par téléphone au siège social auprès de La Maison de la Mobilité ou de l’un de nos guichets

SITE INTERNET

Site Internet : www.infotec.be

Notre réseau

Lignes régulières

Le réseau du TEC Brabant Wallon compte 82 lignes et se développe sur 1.731 kilomètres.

L'ensemble des lignes exploitées en Régie et par les Loueurs est décrit ci-dessous :

Lignes régulières
FilmItinéraireRégieLoueurCommune
1Jodoigne - Louvain-la-Neuve – Ottignies
2Tubize – Nivelles
3Waterloo – Braine-l'Alleud – Ottignies – Louvain-la-Neuve
4Nivelles - Louvain-la-Neuve
5Jodoigne - Tienen
6Mille - Hamme-Mille - Grez - Louvain-la-Neuve
10Navette de La Hulpe
11Ottignies - Einstein - Fleming
14Navette de Rixensart
15Navette de Genval
16Nivelles – Zoning Sud
17Ottignies – Clinique – Petit-Ry
18Leuven – Hamme-Mille – Jodoigne
19Ottignies – Nivelles
20Ottignies – Louvain-la-Neuve – Wavre
21Louvain-la-Neuve - Dion-le-Mont
22Ottignies – Wavre - Zoning Nord
23Jodoigne – Wavre
24Wavre – Corbais – Nil – Chastre
25Jodoigne – Gembloux
26Jodoigne – Ezemaal
27Gembloux – Chastre – Marbais
28Genappe – Tangissart – Ottignies
29Lasne – Céroux-Mousty – Ottignies
30Nil - Chastre - Court-Saint-Etienne - Ottignies
31Ottignies – Louvain-la-Neuve – Bruyères
32Hamme-Mille – Wavre
33Eghezée - Perwez – Louvain-la-Neuve – Ottignies
34Chastre – Walhain – Mont-Saint-Guibert – Louvain-la-Neuve
35Jodoigne – Grez-Doiceau
36Braine-l'Alleud – Wavre
37Wavre, Gare – Bierges, Verseau
38Rosières – Genval – Basse-Wavre
40Uccle – Alsemberg – Braine l'Alleud
43Tubize – Itrre, Prison– Ittre, Croiseau
47Tubize – Virginal – Ittre, Croiseau
57Braine-l'Alleud – La Hulpe
58Braine-l'Alleud – Genval
63Nivelles – Ronquières – Braine-le-Comte
65Braine-le-Comte – Virginal – B.S.Isaac – Braine-l'Alleud / Nivelles
66Nivelles – Braine-l'Alleud
67Braine-l'Alleud – Barrière – Parc de l'Alliance
69Braine-le-Château – Nivelles
70Nivelles – Rosseignies – Buzet
71Manage / Nivelles – Soignies
72Baulers – Nivelles – Manage
73Nivelles – Rêves – Fleurus
74Nivelles – Feluy
75Braine-l'Alleud – Chenois – Waterloo
76Nivelles - Portes de l'Europe
77Baulers – Nivelles, Gare – Shopping
114Braine-l'Alleud – Halle
115Braine-l'Alleud – Tubize
116Soignies – Braine-le-Comte – Tubize – Halle
121Alsemberg, Winderickplein – Argenteuil Berlaymont
122Rhode-St-Genèse, Forêt de Soignes – Argenteuil Berlaymont
123Bruxelles Midi –- Argenteuil Berlaymont
124Uccle, Héros – Argenteuil Berlaymont
125Wavre – Argenteuil Berlaymont
126Lasne – Argenteuil Berlaymont
127La Hulpe – Argenteuil Berlaymont
128Rosières – Argenteuil Berlaymont
129Braine-l'Alleud, Route de Nivelles – Argenteuil Berlaymont
148Gembloux – Landen
200Proxibus de Rebecq
201Proxibus de Waterloo
202Proxibus de Perwez
203Proxibus de Braine-l'Alleud
204Proxibus de Grez-Doiceau
205Proxibus Inter Chastre - Mont-Saint-Guibert - Louvain-la-Neuve
210Proxibus de La Hulpe
339Hannut – Tienen
366Court-Saint-Etienne – Rixensart – Ixelles
471St-Pieters-Kapelle – Enghien – Halle
472Enghien – Tubize
568Nivelles – Marbais – Fleurus
610Hannut – Jodoigne
CLouvain-La-Neuve – Wavre – Ixelles
CbisLouvain-La-Neuve – Wavre – Kraainem – Woluwé
C3Wavre - Auderghem
EEghezée – Wavre – Bruxelles
WBruxelles – Waterloo – Braine-l'Alleud
Kilomètres en charge en 2018 :
  • Lignes régulières5.606.320
  • Lignes régulières Loueurs et bus PMR4.688.368
  • Bus locaux206.370
  • Services spéciaux3.262
  • Transport scolaire1.771.481
  • 5.606.320
    4.688.368
    206.370
    3.262
    1.771.481
    12.275.801
    Kilomètres en charge parcourus en 2018 sur les lignes régulières gérées par le TEC Brabant Wallon :
    Régie
  • Janvier494.362
  • Février433.552
  • Mars509.555
  • Avril439.282
  • Mai459.233
  • Juin487.382
  • Juillet429.096
  • Août431.471
  • Septembre472.691
  • Octobre512.464
  • Novembre487.321
  • Décembre449.911
  • Loueurs
  • 404.805
  • 367.323
  • 431.086
  • 364.259
  • 394.222
  • 414.812
  • 342.390
  • 344.651
  • 399.677
  • 441.409
  • 411.360
  • 372.374
  • MoisRégieLoueursTotal
    Janvier494.362404.805899.167
    Février433.552367.323800.875
    Mars509.555431.086940.641
    Avril439.282364.259803.541
    Mai459.233394.222853.455
    Juin487.382414.812902.194
    Juillet429.096342.390771.486
    Août431.471344.651776.122
    Septembre472.691399.677872.368
    Octobre512.464441.409953.873
    Novembre487.321411.360898.681
    Décembre449.911372.374822.285
    5.528.3034.589.04210.117.345

    Afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle, en termes de confort comme en termes de mobilité, l’offre de transport a été modifiée par les différentes actions reprises ci-dessous :

    FEVRIER 2018
    • Création du Proxibus de La Hulpe.
    MARS 2018
    • Mise en service du Conforto 3, reliant directement le parking de Walibi à Wavre et la station de métro Herrmann-Debroux.
    SEPTEMBRE 2018
    • Instauration de dédoublements aux heures de pointe sur les lignes 23, 32, 36, 366 et 472 pour soulager les parcours scolaires.
    • Ajout d’un aller-retour en soirée sur le R1.
    • Création d’une desserte le samedi après-midi sur le R1 et le R4.
    • Adaptation du minutage et de l'horaire de plusieurs lignes par suite des demandes des voyageurs et des chauffeurs.
    NOVEMBRE 2018
    • Mise en service de dédoublements sur les lignes 18 et 20 pour résoudre des problèmes de surcharge aux heures de pointe.

    Lignes régulières spécialisées : le transport scolaire

    Les Services de transport scolaire prestés par les exploitants privés sont exécutés conformément aux clauses et conditions du cahier des charges type en matière de transport d’élèves fréquentant les établissements d’enseignement organisés ou subventionnés par la Communauté française sur le territoire de la Région de langue française.

    Tout au long de l’année 2018, une moyenne de 1864 élèves a été transportée quotidiennement, soit 1.939 élèves différents sur l’ensemble de la période.

    Le tableau suivant indique la répartition en fonction du niveau d’enseignement :

    Nombre d’élèves
  • Maternel416
  • Primaire681
  • Secondaire40
  • Spécial802
  • Niveau d’enseignementNombre d’élèves
    Maternel416
    Primaire681
    Secondaire40
    Spécial802
    Total d'inscrits en 20181939

    Pour transporter les élèves, plus de 9.733 kilomètres sont parcourus chaque jour sur les 81 circuits mis en œuvre. Le kilométrage total parcouru en 2018 s’élève à 1.771.482 kilomètres.

    Le transport des personnes à mobilité réduite est assuré sur l’ensemble du territoire du Brabant wallon par un sous-traitant, l’asbl « Mobilité en Brabant Wallon » faisant partie du groupe ASTA. La prise en charge de ces personnes est effectuée par 8 véhicules spéciaux, conduits par des chauffeurs spécifiquement formés et choisis pour leur sens de l’accueil.

    L’ensemble du service PMR a parcouru 400.000 kilomètres et a réalisé 24.784 voyages dans toute la province.

    Côté fonctionnement, rien ne change. Les bus circulent du lundi au samedi de 6h30 à 20h00 et effectuent tous les trajets désirés pour peu qu’ils soient situés dans le Brabant wallon. Et pour réserver ? Rien de plus simple : Il suffit de téléphoner.

    Dans le cadre de la convention signée entre la S.R.W.T. et l’asbl GAMAH sur l’accessibilité des lignes TEC aux PMR, les audits se sont poursuivis sur les lignes 32, 34, 69, 72, 73, 77. Des aménagements d’arrêts ont été proposés à la S.R.W.T. et sont actuellement à l’étude ou en cours.

    Management de la mobilité

    Les différentes actions ci-dessous ont été initiées ou réalisées en 2018 :

    • Participation active ou réponse à des consultations ou études dans et hors Province pour les PCM (Plans Communaux de Mobilité), étude provinciale de réseau structurant, la Commission Régionale de Mobilité bruxelloise, métro Constitution à Bruxelles, étude sur les P+R de la province du Brabant flamand et de Kraainem.
    • Etude d’adaptations de PROXIBUS.
    • Partenariat TEC – Pro Velo :
      • Sensibilisation des nouveaux conducteurs à la présence de cyclistes sur la route : module théorique.
      • Sensibilisation de la clientèle TEC aux divers aspects du vélo : affichage de banderoles pour les halls d’accueil clientèle.
    • Maintien des partenariats avec les autres acteurs de la mobilité. Les supports d’information de nos partenaires sont mis à la disposition de la clientèle dans les points d’accueil du TEC Brabant Wallon, par exemple la liste des entreprises de taxis dans la Province et différents dépliants.
    • Participation aux festivals Inc’Rock, Wacolor, No Man’s World : mise à disposition de navettes de bus nocturnes lors de ces événements.
    • Renouvellement des conventions ambassadeurs Cyclotec et suivi.
    Sécurité et fraude

    En 2018, le TEC Brabant Wallon a participé activement à diverses opérations de sécurisation du réseau avec les différentes zones de Police de la Province, mais également des provinces voisines, que ce soit en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre. Ces diverses collaborations gagnent en efficacité d’année en année et nous ne pouvons que nous féliciter aujourd’hui de l’intérêt que porte l’ensemble de nos partenaires aux évènements qui ont lieu à bord des autobus.

    Cette année encore, des échanges très réguliers entre TECs ont eu lieu au niveau opérationnel. Ainsi des délégations de contrôleurs des différentes sociétés du groupe ont été impliquées dans des opérations de contrôles d’envergures ciblées dans diverses grandes villes de la région, dans les différentes provinces.

    Ces opérations enrichissent toujours autant l’ensemble des services contrôles par l’échange des bonnes pratiques locales et sont très appréciées par notre personnel.

    Comme chaque année une présence accrue ainsi que la prévention furent les fils conducteurs pour le contrôle sur le réseau, afin de conserver d’excellents résultats tant pour l’aspect sécurité que pour la partie fraude.

    Ainsi, 89394 contrôles de voyageurs ont été effectués en 2018. Le taux global de fraude s’élève à 1,89 % et est donc en diminution de plus de 0,4% par rapport à l’an dernier.

    Dispatching

    Le dispatching est ouvert du lundi au vendredi de 6 heures à 22 heures.

    Son fonctionnement est assuré par deux dispacheurs à temps plein. Il s’agit de deux contrôleurs qui mettent à profit leurs connaissances très pointues du réseau, non seulement pour aider les chauffeurs, réguler les correspondances, mais également pour transmettre toutes les informations pertinentes à l’attention de la clientèle et réduire l’impact des perturbations d’exploitation sur le service.

    Notre approche commerciale

    La gestion de la relation clientèle et des réclamations

    Lignes régulières

    En 2018, le TEC Brabant Wallon a reçu 1.428 courriers de réclamation et suggestions, ce qui représente une diminution de l’ordre de 1.45 % par rapport à l’année précédente.

    Un même courrier pouvant contenir plusieurs motifs, ceux-ci sont au nombre de 1.513.

    Les motifs s’articulent autour de 7 axes différents :

    • L’application de la politique tarifaire ;
    • L’offre de transport : tous les sujets relatifs à la conception de l’offre (itinéraires, correspondances, horaires et emplacement des arrêts) ;
    • Le respect des horaires et des itinéraires : l’avance ou le retard sur horaire, le non-respect des correspondances, l’absence de passage du bus, … ;
    • La sécurité aux arrêts et dans le bus : les trublions, les déchets aux arrêts ;
    • Le confort et la propreté : la propreté intérieure et extérieure des bus, de l’arrêt, l’accessibilité, l’aération, le bruit, le chauffage, la surcharge ;
    • La relation client : le contact entre l’agent et le client, que ce soit le chauffeur, l’agent administratif, le guichetier et/ou le contrôleur, le non-respect du code de la route (vitesse excessive, refus de priorité), l’incivilité, le refus d’embarquement, … ;
    • La qualité de l’information: l’information aux guichets, aux arrêts, sur le site internet www.infotec.be, que ce soit pour de l’information générale ou spécifique (exemple: déviations).
    MotifsNombre%
    Qualité de l'information373
    Respect des horaires et itinéraires81854
    Offre de transport27418
    Application de la politique tarifaire201
    Relation client32321
    Confort et propreté413
    Sécurité00

    Le délai moyen de clôture d’un dossier est de 32 jours contre 34 jours l’année précédente.

    Le Groupe de travail mis en place en 2016 au niveau du Groupe TEC a continué ses travaux. Pour rappel, celui-ci a pour objectif d’améliorer la satisfaction de nos clients posant réclamation et d’harmoniser sa gestion en vue d’acquérir un logiciel CRM (Customer Relationship Management), qui serait commun à tous.

    Une nouvelle doctrine a été élaborée et vise à rencontrer les objectifs posés par le groupe de travail, à savoir une harmonisation du processus et des principes de gestion des réclamations au sein des TEC (délai, contenu et qualité de la réponse, grille d’indemnisation commune, analyse systématique des motifs et causes principales des réclamations, …). Elle devrait permettre également de retrouver la satisfaction de l’usager, de prévenir les risques résultant d’un mauvais traitement des réclamations, d’améliorer l’expérience client et de simplifier et accélérer le parcours des réclamations.

    Dès lors, afin de tester cette nouvelle doctrine, un projet-pilote a été mis en place en 2017.

    Différents éléments ont été testés :

    • La distinction entre une plainte et une suggestion ;
    • La qualification d’une plainte :
      • La réclamation simple est une réclamation factuelle facilement vérifiable par le gestionnaire des réclamations. Cela comprend donc les avaries (pannes), les déviations, l’absence d’un chauffeur en raison d’une maladie, les gros retards signalés, les grèves, les avances à partir de 2-3 min, la qualité de l’information digitale et la politique tarifaire. Ce type de réclamation est traité dans un délai de 7 jours calendrier et signé par le gestionnaire réclamation.
      • La réclamation complexe est une réclamation qui nécessite une enquête, ce sont essentiellement des réclamations concernant le comportement du personnel. Ces réclamations sont traitées dans un délai maximum de 30 jours et signées par un responsable ou la direction.
      • La réclamation sensible est une réclamation dont la prise en charge doit être particulière en raison des enjeux (implication de la hiérarchie) pour le client (enfants, intégrité physique, …) et pour le TEC (image, risque juridique, …). Ces réclamations sont traitées dans un délai de 7 jours et signées par la direction.

    Les résultats du projet pilote ont permis de vérifier que les concepts théoriques fonctionnaient mais qu’il convenait de clarifier quelques définitions.

    Afin d’atteindre les délais et en attendant l’arrivée d’un CRM destiné à l’ensemble des directions, un outil web pour la gestion des réclamations a été développé en 2018. Il est en cours d’utilisation à la direction territoriale du Hainaut et sera étendu à tous les gestionnaires réclamations début 2019.

    Transport scolaire

    Le service de transport scolaire a reçu 93 courriers de réclamations en 2018.

    On dénombre 3 thèmes principaux :

    • L’exécution du service : le comportement du chauffeur, du convoyeur, d’un écolier, une desserte non-assurée, l’état du véhicule, l’horaire non respecté, un parcours supprimé, …
    • Les conditions de prise en charge : l’affectation à une ligne publique, la non-prise en charge au domicile, la non-prise en charge en raison d’une proximité trop grande avec le domicile (<1km), la distance domicile-ligne publique trop longue.
    • Les horaires et itinéraires : des horaires inappropriés, la localisation des arrêts, les temps de trajet trop longs.

    Les motifs des réclamations reçues en 2018 se répartissent comme suit :

    MotifNombre%
    Exécution du service8794%
    Conditions de prises en charge11%
    Horaires et itinéraires55%

    Le délai moyen de clôture pour 2018 est de 16 jours contre 11 jours l’année précédente.

    Proxibus de La Hulpe et Ligne 10

    L’année 2018 a débuté sur les chapeaux de roue au TEC Brabant Wallon en matière de mobilité locale avec la scission de la ligne 10 en deux nouvelles lignes : une ligne 10 nouvelle mouture et la création du Proxibus La Hulpe, 7ème du nom !

    Fruits d’un partenariat entre le TEC Brabant Wallon et la commune de La Hulpe, le Proxibus La Hulpe et la ligne 10 revisitée visent à faciliter plus encore les déplacements sur le territoire de la commune en offrant, gratuitement, une desserte complémentaire à celles assurée par les 5 lignes régulières qui traversent déjà l’entité. Par complémentaire, il convient d’entendre la desserte de certains quartiers périphériques qui manquait jusqu’alors et la création nécessaire d’un bus local.

    En circulation depuis le 5 février 2018, elles présentent de nombreux avantages pour les habitants de la Hulpe.

    Le Proxibus La Hulpe leur offre ainsi :

    • Des correspondances supplémentaires avec les trains de et vers Bruxelles à la gare de La Hulpe ;
    • Une meilleure liaison vers le quartier du Rouge Cloître ;
    • La création d’un circuit, le jeudi, pour amener les habitants au marché depuis Gaillemarde et les autres quartiers alentours ;
    • Une nouvelle desserte du Parc d’Affaires de Nysdam et abords des quartiers Bois Notre Dame et Nevelaines tout en évitant de passer par le carrefour des 3 colonnes.

    Le Proxibus circule toute l’année, du lundi au vendredi, même pendant les vacances, aux heures de pointe de 6h30 à 9h00 et de 16h40 à 19h00 pour la boucle Rouge-Cloître. Il assure également une desserte le jeudi vers le marché de 9h30 à 13h00.

    Le véhicule affecté à cette nouvelle ligne fut dans un premier temps un Minibus de 31 places avant d’être remplacé au second semestre 2018 par un nouveau véhicule de type Midibus de 55 places.

    Quant à la ligne 10, elle permet désormais aux habitants de relier plus rapidement un grand nombre de quartiers de la commune à la gare ou au Parc d’Affaires NYSDAM. Ses horaires ont été définis sur base des horaires de trains allant et venant vers Bruxelles à la gare de la Hulpe et des horaires des travailleurs du Parc d’Affaires Nysdam. Elle circule toute l’année, vacances scolaires comprises, en heures de pointe, de 6h30 à 9h00 et de 16h30 à 19h00.

    Ces modifications entrant dans le cadre d’une expérience pilote de 3 ans, une évaluation de la fréquence et de la couverture des coûts sera effectuée au cours de l’année 2019.

    Soucieux d’en assurer la promotion, le TEC Brabant Wallon a réalisé une campagne d’information multicanale en collaboration étroite avec la commune. Une conférence de presse a également été conjointement organisée dont les échos ont été largement positifs.

    Lignes 14 et 15

    Grâce au soutien de la commune de Rixensart, le TEC Brabant Wallon a pu prolonger jusqu’au 31 décembre 2018 la gratuité sur les lignes 14 et 15, soit les deux navettes qui relient respectivement les gares de Rixensart et de Genval. Les habitants de ces entités ont donc pu profiter une année supplémentaire de ce mode de déplacement simple et écologique pour se rendre de leur domicile à la gare, à la seule condition de détenir une carte MOBIB et de la valider à chaque montée.

    Pour communiquer cette belle action, une affiche a été réalisée et diffusée dans les bus et aux arrêts. Une information était également présente sur le site Infotec.be et le site web de la commune de Rixensart.

    Prolongation du projet-pilote de la ligne 11

    L’idée de renforcer la ligne 11, afin de désengorger les axes autoroutiers néo-louvanistes en desservant davantage les trois zonings de Louvain-la-Neuve et de Mont-Saint-Guibert (Fleming, Einstein et Axis Parc), avait été concrétisée en 2017 dans le cadre d’un projet-pilote d’un an.

    En 2018, le TEC Brabant Wallon se devait d’évaluer si cette initiative rencontrait le succès espéré et si l’aventure devait ou non être poursuivie ou adaptée. Ce fut chose faite en septembre.

    Avec une augmentation de l’ordre de 60% de la clientèle et le passage de 10.000 à 16.000 voyageurs, le TEC Brabant Wallon a décidé, en collaboration avec le Centre Alliance BW, de poursuivre cette expérience une année supplémentaire.

    Mobi-ESPACE TEC

    En 2018, le point de vente mobile du TEC Brabant Wallon a une nouvelle fois poursuivi sa route dans les communes de la Province à la rencontre de ses clients.

    Le « Mobi-ESPACE TEC » assure une présence, en début et fin de mois, de 8h00 à 13h30 dans les communes de Louvain-la-Neuve, Braine-l’Alleud, Braine-le-Château, Waterloo, Rebecq, Tubize, Hélécine et nouveautés 2017, à Hannut et Hamme-Mille.

    Ce point de vente permet d’offrir à nos clients un service de proximité.

    Au total, le Mobi-ESPACE TEC a circulé 101 jours au cours de l’année 2018 et a effectué pas moins de 4355 transactions financières au cours de ce laps de temps.

    Service Infotec

    Le service Infotec prend en charge le nettoyage des abribus dans 18 communes desservies par le TEC Brabant Wallon : Court-Saint-Etienne, Rebecq, Orp-Jauche, Perwez, Chastre, Tubize, Hélécine, Braine-le-Comte, Braine-le-Château, Genappe, Villers-la-ville, Chaumont-Gistoux, Mont-Saint-Guibert, Walhain, Seneffe, Rixensart, Ottignies et Jodoigne.

    Ce ne sont ainsi pas moins de 445 abribus qui ont été régulièrement entretenus pour un total de 2.188 nettoyages en 2018.

    Par ailleurs, ce service a assuré la mise en place de près de 392 déviations et le retrait de 445 déviations sur l’ensemble du réseau.

    Le confort des usagers aux arrêts reste l’une de nos priorités, avec un nombre toujours élevé d’abris répartis sur la province, à savoir 1.122 abris. Les abris insalubres sont systématiquement signalés aux communes concernées et ne sont plus qu’au nombre de 27 sur l’ensemble de la Province. 3.254 arrêts sont équipés de poteaux d’une valve horaire sur un total de 3.656 points d’arrêt. Ce nombre constitue une légère diminution par rapport aux 3.649 arrêts équipés en 2017.

    Le service Infotec a également veillé à l’état des cartes du réseau et en a placé 2.847 dans les abribus ou poteaux situés à proximité. Elles ont été remplacées chaque fois qu’elles ont été jugées trop abîmées ou illisibles.

    Enfin le service Infotec s’occupe de l’entretien des SELFS (242 interventions hors nettoyages trimestrielles) et des IQUBE (52 interventions) en 2017.

    Le Plan intempéries

    Lancé en 2010, le plan « intempéries » vise à anticiper les difficultés de circulation que rencontrent les conducteurs en cas de verglas ou de fortes chutes de neige. Il se traduit par la mise en place de dessertes de bus alternatives permettant de garantir une offre de transport fonctionnelle et sécuritaire pour tous lorsque certaines voiries deviennent difficilement praticables.

    En 2018, aucun changement n’a été apporté au plan établi les années précédentes, les expériences passées ayant été positives.

    Les chauffeurs ont donc pu se référer aux déviations mises en place en 2018.

    Quant à la clientèle, elle a pu s’informer via le site Infotec.be mis à jour régulièrement lors de l’enclenchement de chaque plan intempéries.

    Bon sur toute la ligne !

    En juillet 2017, le Comité de Coordination du Groupe TEC a mandaté la Commission Communication pour la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation « miroir » destinée à la fois à la clientèle et au personnel de conduite.

    L’objectif est de rappeler les bons comportements à adopter tant par notre personnel que par les clients afin que les voyages à bord des bus se passent de la manière la plus conviviale et la plus respectueuse possible.

    Les thèmes abordés résultaient de réels incidents remontés par le personnel d’exploitation ou par les clients et qui avaient des conséquences directes sur le climat à bord des véhicules ou des dépôts. Parmi ceux-ci 8 ont été retenus :

    ExterneInterne
    1Être 5 minutes à l’avance à l’arrêtConsulter régulièrement son ordre de marche et se remettre à l’heure lorsqu’une avance sur horaire est constatée
    Faire signe au chauffeurRalentir à l’approche des arrêts afin de s’assurer qu’aucun voyageur ne veut monter, même lorsque personne ne fait signe
    Être bien visible
    2Après avoir validé, se diriger vers le fond du busLaisser entrer tout le monde et faire avancer les clients vers le fond du bus
    3Respecter les autres voyageurs
    1. Se montrer courtois envers les clients
    2. Faire preuve d'équité envers tous les voyageurs (racisme)
    3. Interdiction de fumer à bord du bus, même pendant la pause (obligation légale)
    4. Obligation de porter l'uniforme
    5. Respecter les arrêts et stationnements aux quais prévus lors des battements pour ne pas importuner les collègues
    6. Ne pas faire tourner son moteur de manière intempestive au terminus
    4Respecter les différences et se comporter dans le bus et à l'arrêt de manière appropriée (notamment dans les rapports hommes/femmes)Respecter les différences de ses collègues et se comporter de manière appropriée
    5Céder sa place aux personnes âgées, enceintes et moins validesSe mettre à quai pour faciliter la montée des personnes âgées, des voyageurs avec poussette
    6Ne pas vandaliser le matériel et les arrêts de busRespecter le matériel mis à disposition
    7Ne pas distraire le chauffeur quand il roule (discussion…)Ne pas se laisser distraire au volant (GSM, discussion)
    8Ne pas souiller (propreté + odeur incommodante) le véhicule avec des aliments ou abandonner ses déchetsLaisser son poste de conduite propre en fin de service pour ses collègues

    Cette campagne civisme, bien que destinée à l’ensemble du Groupe TEC, a été pilotée par le TEC Brabant Wallon, lui-même épaulé par une agence de communication.

    Nommée « Bon sur toute la ligne », cette campagne au ton légèrement décalé, non moralisateur ou stigmatisant, a été portée par deux comédiens aux accents de belgitude, l’un chauffeur de bus depuis 30 ans, l’autre client depuis 20 ans. Deux hommes qui ont le transport en commun et poursuivent le même objectif : être bon sur toute la ligne !

    L’histoire de ces deux hommes a été déclinée en 6 capsules vidéo diffusées sur les écrans plasmas, les réseaux sociaux du Groupe TEC ainsi qu’en posts payants et sur les télévisions locales. Un sport radio générique et un sport TV et cinéma générique ont également été réalisés sous la forme de teasing. Enfin, des affiches ont trouvé place dans les valves internes de nos bâtiments, dans les bus. Les flancs de plusieurs bus ont également été habillés aux couleurs et slogan de la campagne.

    Lancement de la toute nouvelle ligne Conforto 3 et relance !

    Un événement majeur de l’année 2018 au TEC Brabant Wallon fut le lancement du Conforto 3, une toute nouvelle ligne qui relie le parking de Walibi à Wavre à la station de métro Herrmann-Debroux à Auderghem ! Le tout, en un temps record de 20 minutes en heures de pointe, dans un autocar qui emprunte la bande d’arrêt d’urgence sur l’E411 en cas de bouchon !

    Il s’agit ainsi d’un transport alternatif proposant un déplacement plus rapide, plus confortable, plus écologique, sans problème de stationnement, et intégrant la connexion avec les transports publics bruxellois.

    Cette ligne a été lancée le 5 mars à la demande du Cabinet du Ministre wallon de la Mobilité et des Transports, Monsieur Carlo Di Antonio, souhaitant officialiser la liaison Parking Walibi – Auderghem mise en place durant quelques jours en octobre 2017, lors de la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, et ce avec l’objectif sous-jacent de désengorger l’entrée de Bruxelles via la E411.

    Pour assurer un service optimal à la clientèle, la fréquence de circulation du Conforto 3 a été réalisée de manière élevée avec une liaison toutes les 20 minutes entre 6h00 et 9h20 et entre 15h30 et 18h50.

    Afin de toucher le plus grand nombre d’automobilistes stressés dans les embouteillages et de les informer de cette nouvelle alternative de déplacement, une vaste campagne de communication a été lancée. Des spots pour la télévision, la radio et le cinéma ont été réalisés, ainsi que des affiches, des dépliants et l’habillage d’un bus. Les canaux web ont également été sollicités avec la publication d’une information sur le site Infotec.be et la diffusion de spots sur les réseaux sociaux.

    Cette campagne de communication a été des plus efficaces puisque, dès le début de l’aventure, le Conforto 3 a fidélisé une clientèle importante, à savoir plus de 120 personnes en moyenne avec un pic à 134 les mardis et jeudis. Devant ces premiers résultats prometteurs, le TEC Brabant Wallon a mis en place, tout au long de l’année 2018, des initiatives de développement de la ligne.

    Ainsi, alors qu’il ne devait circuler qu’en période scolaire, le service a été prolongé pendant les vacances de Pâques dans un premier temps, pendant les vacances de juillet et août dans un second temps et, enfin, pendant les vacances d’automne et les fêtes de fin d’année.

    Pour informer les clients de ces nouvelles périodes de circulation, des campagnes ont été menées dont l’une, en septembre 2018, qui a été accompagnée d’une belle action promotionnelle pour tout nouveau client : tester le Conforto 3 gratuitement pendant tout le mois de la rentrée. L’information a été diffusée au moyen d’un spot radio, d’une vidéo témoignage d’un utilisateur du Conforto 3 sur Facebook et Youtube ainsi que via un toute-boîte distribué dans les communes proches de Wavre. Et le succès fut au rendez-vous puisque 85 personnes ont bénéficié de cette offre commerciale.

    Ces différentes actions de communication et de promotion ont conduit à une augmentation de fréquentation de l’ordre de 50 % par rapport à juin 2018 et une progression de 121 % depuis son lancement le 5 mars 2018 !

    Campagne de rentrée !

    En septembre 2018, le TEC Brabant Wallon assurait une rentrée haute en couleur pour ses clients. Plusieurs de ses lignes ont ainsi été modifiées afin d’améliorer leur mobilité et de répondre davantage à leurs besoins. Bien que chaque année, le TEC Brabant Wallon s’exerce à cette pratique, en 2018, plusieurs modifications étaient loin d’être anodines et ont mérité une communication particulière.

    Parmi celles-ci, la création tant attendue de desserte, le soir et le week-end, sur le Rapido Bus 1 entre Jodoigne et Louvain-la-Neuve et le Rapido Bus 4 entre Nivelles et Louvain-la-Neuve ! Accéder à Louvain-la-Neuve pour des cours tardifs, faire du shopping ou profiter des nombreuses activités sportives ou culturelles, le soir ou le samedi, est depuis possible sur ces lignes !

    Le 1er septembre a rimé aussi avec la mise en circulation du Rapido Bus 3 pendant les congés de Toussaint et de Carnaval pour permettre aux étudiants du supérieur de se rendre au cours !

    Ou encore, pour ne citer que quelques autres améliorations, une meilleure desserte de l’Athénée de Rixensart sur la ligne 36, de nouvelles possibilités de voyager entre Ixelles et Rixensart sur la 366 ou de nouveaux départs pour éviter les surcharges sur les lignes 23 et 32.

    Et ce n’est pas tout ! Le TEC Brabant Wallon a également profité de la rentrée pour lancer une action promotionnelle sur le Conforto 3 en permettant à tout nouveau client de tester cette nouvelle ligne gratuitement tout au long du mois de septembre.

    Au vu de l’importance de ces modifications, le TEC Brabant Wallon a dès lors organisé une conférence de presse afin d’obtenir l’appui des journalistes pour la diffusion le plus large possible de ces changements. Une information sur Infotec.be a également été publiée, des écrans ont été diffusés et un dépliant reprenant les principales modifications a été réalisé.

    En 2018, le TEC Brabant Wallon a mis, une nouvelle fois, les valves d'affichage de ses bus à la disposition de plusieurs partenaires culturels.

    Ainsi, les organisateurs du Wacolor Festival, du Ronquières Festival, de l’Inc’Rock, du Festival LaSemo, du No Man’s World, du Cover Festival de Seneffe, de la Fête de la Musique, du Welcome Spring ou encore du Kid’zik Festival, pour ne citer que les principaux, ont pu bénéficier de cet outil de communication afin de donner une plus grande visibilité à leur manifestation musicale.

    Et ce n’est pas tout ! Des initiatives diverses comme l’opération Arc-en-ciel, l’opération 11.11.11, le Relais pour la Vie, la journée de la femme par Amnesty International, le partenariat avec l’Atelier Théâtre Jean Vilar à Louvain-la-Neuve et le Théâtre universitaire de Louvain-la-Neuve ont également pu accéder à ce bel outil de publicité et de proximité.

    En échange, quelques clients ont eu l’occasion de participer gratuitement à ces événements et de découvrir ou redécouvrir des artistes tels que Henri PFR, Loic Nottet, Todiefor, Léa Paci, Daddy K, …

    Au total, dix-neuf partenariats ont été conclus et près de 350 places gratuites ont été distribuées à notre clientèle.

    Les investissements

    LE CAPITAL SOCIAL

    Le capital du TEC Brabant Wallon s'élève à 333.275 € représenté par 13.331 parts sociales sans valeur nominale réparties comme suit :

    • Parts à la S.R.W.T. sans droit de vote4.443
    • Parts à la S.R.W.T. avec droit de vote4.533
    • Parts aux communes avec droit de vote4.355
    • 4.443 parts à la S.R.W.T. sans droit de vote
    • 4.533 parts à la S.R.W.T. avec droit de vote
    • 4.355 parts aux communes avec droit de vote

    Les parts des communes ont été réparties au prorata du chiffre de leur population au 1er janvier 1989, comme suit :

      Parts des communes
    • Beauvechain78
    • Braine-l'Alleud443
    • Braine-le-Château108
    • Chastre77
    • Chaumont-Gistoux111
    • Court-Saint-Etienne105
    • Genappe174
    • Grez-Doiceau139
    • Hélécine40
    • Incourt46
    • Ittre69
    • Jodoigne135
    • La Hulpe98
    • Lasne170
    • Mont-Saint-Guibert67
    • Nivelles319
    • Orp-Jauche88
    • Ottignies - Louvain-la-Neuve304
    • Perwez85
    • Ramillies62
    • Rebecq127
    • Rixensart289
    • Tubize282
    • Villers-la-Ville109
    • Walhain66
    • Waterloo377
    • Wavre387
    Beauvechain78 parts
    Braine-l'Alleud443 parts
    Braine-le-Château108 parts
    Chastre77 parts
    Chaumont-Gistoux111 parts
    Court-Saint-Etienne105 parts
    Genappe174 parts
    Grez-Doiceau139 parts
    Hélécine40 parts
    Incourt46 parts
    Ittre69 parts
    Jodoigne135 parts
    La Hulpe98 parts
    Lasne170 parts
    Mont-Saint-Guibert67 parts
    Nivelles319 parts
    Orp-Jauche88 parts
    Ottignies - Louvain-la-Neuve304 parts
    Perwez85 parts
    Ramillies62 parts
    Rebecq127 parts
    Rixensart289 parts
    Tubize282 parts
    Villers-la-Ville109 parts
    Walhain66 parts
    Waterloo377 parts
    Wavre387 parts
    Beauvechain78 partsBraine-l'Alleud443 partsBraine-le-Château108 parts
    Chastre77 partsChaumont-Gistoux111 partsCourt-Saint-Etienne105 parts
    Genappe174 partsGrez-Doiceau139 partsHélécine40 parts
    Incourt46 partsIttre69 partsJodoigne135 parts
    La Hulpe98 partsLasne170 partsMont-Saint-Guibert67 parts
    Nivelles319 partsOrp-Jauche88 partsOttignies - Louvain-la-Neuve304 parts
    Perwez85 partsRamillies62 partsRebecq127 parts
    Rixensart289 partsTubize282 partsVillers-la-Ville109 parts
    Walhain66 partsWaterloo377 partsWavre387 parts

    L’association des communes de la Province du Brabant wallon au capital social de notre Société renforce la collaboration indispensable entre les mandataires politiques communaux et le transport public de personnes par route dans notre Province.

    Composition du parc d’autobus

    Au 31 décembre 2018, la composition du parc d’autobus est la suivante :

    Composition du parc d'autobus (31/12/2018)
    Autobus classés comme autobus standards111
    Bus standardsCitaro39
    R3129
    AGORA12
    A33032
    Total92
    Autocars 12mARWAY13
    ARES1
    Total14
    Autocars 15mVolvo5
    Total5
    Autobus classés comme autobus articulés49
    Bus articulésCitaro G 200924
    AG3005
    Citaro G 201520
    Total49
    Autobus classés comme Midibus, Minibus, et Proxibus15
    MidibusVanHool A3094
    Total4
    InfobusPeugeot1
    Total1
    PROXIBUSHeuliez10
    Total10
    Total175

    Le total du parc d’autobus est en statu quo par rapport à 2017, le nombre total est de 175 autobus avec une moyenne d’âge de 8,8 ans, en ce compris les 9 « R312 » en sur-réserve. Hors sur-réserve, la moyenne d’âge est de 7,6 ans.

    Les prochains renouvellements du parc Autobus est prévu pour 2020-2021, avec le renouvellement des Arways et des Agora.

    • EURO -10.0
    • EURO 00.0
    • EURO 15.1
    • EURO 20.6
    • EURO 32.8
    • EURO 3 + FAP7.4
    • EURO 47.4
    • EURO 50.6
    • EEV35.8
    • EURO 640.3
    Parc autobus%
    EURO -10,0%
    EURO 00,0%
    EURO 15,1%
    EURO 20,6%
    EURO 32,8%
    EURO 3 + FAP7,4%
    EURO 47,4%
    EURO 50,6%
    EEV35,8%
    EURO 640,3%

    Les normes « euro » sont des normes imposées aux constructeurs moteur par des directives européennes pour répondre à des critères de pollution. Plus le chiffre est bas, plus le moteur est « polluant ». La norme actuelle est la norme « Euro 6 » plus restrictive. EEV est un Euro 5 muni d’un filtre à particule (FAP), ceci correspond à nos véhicules Evobus Citaro standard et aux autobus articulés de 2009.

    Sans compter les travaux habituels d’entretien et de réparation du parc de véhicules et de leurs équipements embarqués, incluant les travaux de la carrosserie, les points suivants peuvent être épinglés :

    • TEC IT EASY : suivi et mise en service des véhicules équipés en régie et chez les loueurs, suivi opérationnel.
    • Vidéo surveillance embraquée : télémaintenance, mise en place d’alerte automatique d’avaries.
    • Campagne de révision des afficheurs de destination sur les bus de type AGORA & Arway (en cours, 4480 leds par système complets)
    • Réception des nouveaux véhicules de type Heuliez GX137 destiné aux parcours « Proxybus », montage de balise MDI C4.
    • Entretien, réparation et suivi technique des minibus des lignes Proxibus.
    • Participation au développement des modules de formation technique inter-TEC et suivi des plans de formation des agents techniques.
    • Participation au développement du matériel de logistique, d’impression et de pointage connectée ZETES (Supply Chain : ateliers, magasins, économats) ainsi que des outils de liaisons à notre GMAO SAP.
    • Participation au développement des modules SAP inter-TEC et suivi des projets du PSME & bureau des méthodes
    • Dans le cadre de la TPM, amélioration de l’espace de travail dans les ateliers en le réorganisant via l’ordre et le rangement (5S, TWI, …).
    • Suivi des équipes de nettoyage des autobus et véhicules de service.
    • Maintenance en premier niveau par une équipe de préparateurs affectée au dépôt de Baulers.
    • Dépose, révision ou remplacement de différents équipements, tels que : 8 moteurs, 5 boîtes de vitesse, ponts, différentiels, ...
    • Opération préventive d’entretien des chauffages des autobus et remplacement de 15 têtes de chauffage, 8 pompes de circulation, 42 ventilateurs ou turbines de chauffage, …
    • Dans le cadre des entretiens des équipements antipollution (Normes Euro 4, Euro 5, Euro 6), remplacement de 17 filtres à particules ou catalyseurs.
    • Apport technique à l’établissement de différents cahiers de charge pour le renouvellement du matériel roulant.
    • Différentes réparations et remises à niveau sous garantie, ayant trait aux points suivants :
      • lutte contre la corrosion au niveau des châssis des autobus et autocars IVECO de type ARWAY et AGORA, ainsi que sur les EVOBUS Citaro ;
      • remplacement de divers équipements sur les autobus AGORA et ARWAY, tels que le groupe tendeur-courroie alternateur, le ventilateur du bloc de chauffage, la remise à niveau de la crépine moteur, … ;
      • remplacement de divers équipements mécaniques sur les autobus Citaro de 2009, tels que les tapis de sol, le mécanisme du portillon chauffeur ;
      • lutte contre les bruits et les vibrations, remplacement sur VH A330 des fixations vérin de trappe et des supports de bac à batterie, des supports groupe tendeur alternateur ;
      • sur les Citaro ABA 2015 : nouvelle fixation de sortie Air turbo, de nouveaux éclairages de plaque, nouveaux contacteurs capot moteur …
      • sur les Van Hool A330 : montage de nouveau modèle d’éclaire plaque, de pare-soleils latéral et frontal renforcés, nouveaux softs de gestions de bus afin d’améliorer la fiabilité et le confort de conduite (commande de porte, délestage batterie …), étude d’amélioration de produit en vue d’une remise à niveau global (confort de freinage, coussin suspension, support moteur, support alternateur, chariot de batterie, …).

    Renouvellement du parc de véhicules

    Le parc de véhicules de service n’a connu aucune modification.

    Les chantiers d’envergure

    Outre les travaux d’entretien récurrents, le TEC Brabant Wallon a également poursuivi, avec ses propres moyens financiers, la réalisation de travaux d’aménagement et de modernisation des installations des dépôts de Chastre et de Jodoigne et, dans tous les dépôts, des aménagements relatifs à la sécurité et à la circulation du charroi.

    Les aménagements d’infrastructure

    Voici une synthèse - par site - de quelques travaux réalisés au cours de l’année 2018 :

    CHASTRE

    • Maintenance générale.
    • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
    • Installation de 3 abris vélos sécurisés
    • Création d’un espace « zen » de repos et détente pour les chauffeurs

    JODOIGNE

    • Maintenance générale.
    • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
    • Conversion du local compresseur en local sécurisé pour vélos

    BAULERS

    • Maintenance générale et réparations.
    • Rafraîchissement des locaux et couloirs.
    • Installation d’une nouvelle détection gaz « CH4 » avec supervision pour la chaufferie, la cabine de peinture et local gaz et relié à la centrale de détection incendie. Sur cette même centrale nouvelle génération est associé à une détection gaz « Nox » de l’atelier.

    WAVRE

    • Maintenance générale.
    • Installation d’une nouvelle détection gaz « CH4 » avec supervision pour les locaux technique associé à une détection CO dans le garage.

    OTTIGNIES GARE SNCB

    • Maintenance générale

    Pour tous les sites, changements de toutes les adresses « IP » de tous les équipements sur un réseau informatique dédiés aux bâtiments et infrastructures dit « VLAN33 ».

    Le développement durable

    • Nettoyage approfondi de tous les égouttages, débourbeurs, déshuileurs, …
    • Entretien des espaces verts dans tous les dépôts.
    • Installation des nouvelles chaudières pour la partie mouvement des dépôts de Chastre et de Jodoigne.
    • Réalisation d’une centralisation des besoins en air comprimé, en une seule unité sur le dépôt de Jodoigne en lieu et place de trois.
    • Prolongation du réseau d’eau jusqu’au bâtiment veilleur pour un départ de l’alimentation du buswash sans cuve tampon et adaptation des compteurs généraux pour un débit adapté et équipés de la supervision graphique des consommations d’eau.

    Les ressources humaines

    Notre personnel

    EFFECTIF DU PERSONNEL

    La répartition du personnel en activité au 31 décembre 2018 est la suivante :

    Par lieu de travail
    20172018
    CHAUFFEURS245244
    Chastre4544
    Jodoigne5151
    Baulers147148
    Détachés21
    TECHNICIENS2826
    Ouvriers entretien des bâtiments11
    Centre d’entretien et magasin de Chastre55
    Centre d’entretien et magasin de Baulers2220
    SIEGE SOCIAL8683
    Salariés service commercial159
    Nettoyeurs22
    Employés6972
    TOTAL359353
    Par type de contrat
    Contrats à durée indéterminée351
    Contrats à durée déterminée2
    Total353
    Par sexe
    EmployésOuvriersTOTAL
    Femmes251439
    Hommes47267314
    Total72281353
    DÉPARTS
    Départs volontaires9
    Licenciements6
    Transferts à la CAS1
    Transferts à la CRI6
    Passage à la pension3
    Passage à la prépension1
    Fins de contrat6
    Décès en service0
    Total32
    RECRUTEMENTS
    Employés5
    Chauffeurs-receveurs21
    Mécanicien0
    Ouvrier Bâtiment0
    Steward0
    Infotec0
    Total26

    TRAITEMENTS, SALAIRES, AVANTAGES LEGAUX ET EXTRA-LEGAUX

    Pas de prime d’intéressement en mai 2018.

    CHARGES LEGALES

    Les cotisations patronales ont évolué comme suit :

    Au 1er trimestre 2018, le taux de cotisation de base passe de 35,63% à 30,60% pour les ouvriers et de 30,02% à 25,03% pour les employés tandis que le fonds de fermeture des entreprises passe de 0,14% à 0,12% pour tous.

    Cela signifie que le taux global des ouvriers passe de 37,46% à 32,41% et celui des employés passe de 31,85% à 26,84%.

    Au 3ème trimestre 2018, le taux de cotisation de base diminue de 0,01% pour tous. Le taux global des ouvriers passe donc de 32,41% à 32,40% et celui des employés de 26,84% à 26,83%.

    TrimestreSur les salaires non plafonnés majorés de 8%Sur les appointements non plafonnés
    1/201832,4126,84
    2/201832,4126,84
    3/201832,4026,83
    4/201832,4026,83

    2018 s’est caractérisé par un environnement en mutation et un climat d’incertitude quant aux décisions susceptibles d’être prises à propos du Groupe TEC. Une fois ces décisions prises, le questionnement s’est porté sur leur impact à court et à moyen terme sur la situation individuelle et collective du personnel, notamment en termes de métier et d’organisation du travail.

    La décision de fusion des sociétés du groupe TEC avec effet au 01/01/2019 a eu pour effet d’orienter rapidement les priorités vers la réalisation de cette transformation juridique et opérationnelle tout en assurant la continuité de fonctionnement et en posant déjà les nouvelles bases d’organisation nécessaires à cette fin.

    L’atteinte de cet objectif a impliqué la collaboration soutenue du personnel concerné par la réalisation opérationnelle des changements et la mobilisation des ressources de chacune des sociétés.

    La continuité de la politique de gestion des ressources humaines en place a elle aussi été assurée au niveau de la gestion du personnel, des recrutements, des formations et des carrières ainsi que du bien-être qui a notamment fait l’objet d’une expérience pilote au dépôt de Chastre dont il sera question dans les pages qui suivent.

    Les recrutements ont aussi été influencés par les mouvements de personnel entre sociétés du groupe liés à la réalisation de la fusion.

    La recherche des moyens humains nécessaires et adéquats à la réalisation de notre activité de transport de personnes reste une priorité permanente. Pour rencontrer nos besoins, nous avons donc accru la fréquence d’organisation de séances d’information métier et de recrutement de chauffeurs et multiplié les canaux d’information. De même pour les mécaniciens et les techniciens.

    Le service d’administration du personnel s’est quant lui doté d’un nouveau logiciel de gestion du temps de travail (prime Time pour les employés), qui présente l’avantage d’être à la fois plus convivial et plus développé que le précédent en termes de fonctionnalités, de visualisation, de suivis, de requêtes et de gestion. L’emploi de ce logiciel sera progressivement étendu aux ouvriers moyennant les adaptations nécessaires en fonction de l’organisation des horaires et du travail.

    La politique de gestion du personnel s’est inscrite en 2018 dans la dualité de gestion de l’activité existante et du changement d’organisation par l’intégration dans une société unique. Cette politique est amenée à se poursuivre dans les toutes prochaines années selon les étapes du processus de transformation vers une société unique complètement intégrée.

    Pour l’année 2018, le TEC Brabant Wallon a reçu un total de 1.240 candidatures, toutes fonctions confondues.

    Nombre total de condidatures reçues au TEC Brabant Wallon

    • 2003846
    • 20041238
    • 20051077
    • 2006725
    • 2007998
    • 20081300
    • 20092066
    • 20101465
    • 20111081
    • 20121433
    • 20132038
    • 20142391
    • 20151771
    • 20161625
    • 20171011
    • 20181240
    • 0

    Concrètement, 18 sessions de recrutement ont été lancées en 2018 dans le cadre de contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée afin de maintenir l’effectif du personnel ; 18 sessions ont été achevées en 2018.

    Procédures externes :

    • Conducteur-receveur (9)
    • Conseiller Bus’ness / Gestionnaire marketing - CDD (1)
    • Mécanicien (3)
    • Comptable – CDD (1)
    • Agent d’accueil (1)
    • Conseiller Qualité – CDD (1)
    • Assistant Facturation – CDD (1)
    • Gestionnaire plaintes – CDD (1)

    Procédures internes :

    • Contrôleur (1)
    • Electronicien (1)

    En 2018, un total de 26 collaborateurs ont rejoint notre entreprise dans les métiers suivants :

    • 21 conducteurs-receveurs d’autobus
    • 3 agents d’accueil

    Des engagements ont également été effectués dans le cadre de contrat à durée déterminée:

    • 1 Gestionnaire plaintes (CDD)
    • 1 assistant facturation (CDD)

    BIEN-ETRE AU TRAVAIL

    La société en général a beaucoup évolué ces dernières années et que le stress fait beaucoup plus partie du quotidien tant personnel que professionnel de chacun. D’après une étude menée par Securex, près de deux travailleurs sur trois (64 %) souffrent en effet de stress au travail en Belgique.

    Le TEC Brabant wallon a poursuivi et/ou développé trois projets tout à fait innovants de gestion des symptômes et des conséquences possibles du stress.

    1. L’année 2018 a permis de poursuivre les ateliers prévus avec le groupe-pilote en place, sous la bannière « Destination bien-être – Bien dans son corps, bien dans son TEC ».

    Le stress pouvant se manifester par des symptômes physiques, psychologiques et/ou relationnels, les ateliers couvrent trois thématiques principales, à savoir :

    • La relaxation physique et mentale
    • L’hygiène de vie : l’alimentation et le sommeil
    • La prévention des troubles musculo-squelettiques

    L’objectif de ceux-ci était de faire acquérir des techniques individuelles de gestion efficace des symptômes de stress, remobilisables aisément après apprentissage, applicables dans le contexte des contraintes de l’environnement professionnel.

    Les bénéfices escomptés sont d’améliorer à long terme la condition physique et mentale du personnel et leur permettre de gérer l’accumulation de stress physique et nerveux.

    Le groupe-pilote a été constitué de 24 participants Le programme comportait 35 séances d’une heure hebdomadaire à planifier sur temps libre. Les participants étaient issus de l’exploitation, des services administratifs et du service technique.

    En fin de programme, 8 participants justifiaient d’une régularité d’au moins 12 participations sur les 35 séances ce qui représente un résultat positif dans une démarche de sensibilisation et de découverte au travers d’ateliers centrés sur différentes thématiques. Certains ont privilégié l’une ou l’autre thématique en fonction de leur attrait personnel ; d’autres ont voulu découvrir les diverses approches proposées.

    Les participants ont également dû concilier les nécessités de disponibilité professionnelle avec les horaires variables des ateliers établis pour permettre au plus grand nombre d’y participer à un moment ou à un autre.

    En 2018, le programme s’est poursuivi sur les sites de Baulers et de Wavre avec :

    • 6 séances de prévention des troubles musculosquelettiques ;
    • 2 séances consacrées à l’hygiène de vie : l’alimentation et le sommeil ;
    • 12 séances consacrés au yoga.

    Afin d’évaluer les effets du programme, un bilan a été effectué un via questionnaire individuel. Certaines données ont également été récoltées afin d’objectiver les résultats escomptés.

    A ce stade, il est cependant difficile d’extrapoler les résultats sur le long terme, mais nous avons pu en retirer quelques enseignements positifs et transposables à un plus grand groupe.

    Sans pour autant établir de corrélations générales et précises, nous avons pu tout d’abord constater que les participants se sont déclarés en meilleure forme et qu’ils ont été plus présents au travail que les deux années précédentes.

    Le niveau de motivation des participants s’est également révélé supérieur au niveau initial selon tous les participants qui se sont exprimés sur leur ressenti.

    De manière générale, les participants exerçant un métier de conduite ont aussi eu le sentiment d’avoir pu mieux gérer les situations de stress dans le milieu du travail et d’avoir pu désamorcer ou éviter plus facilement des situations potentiellement conflictuelles ou accidentogènes ce qui dans leur cas se reflète apriori au travers d’indicateurs de suivi.

    L’expérience a été ressentie comme bénéfique et a contribué au développement d’un sentiment de bien-être et de meilleure forme physique et mentale chez les participants.

    2. Les ateliers dédicacés au management se sont poursuivis en 2018.

    Pour rappel, l’objectif était d’outiller des managers afin d’intégrer l’attitude coach, acteur dans la prévention des risques psycho-sociaux. En effet, le manager d’aujourd’hui doit avoir des compétences managériales et relationnelles pour son équilibre personnel et celui de ses équipes.

    18 personnes ont été invitées à suivre ces divers ateliers.

    Les thématiques abordées en 2018 ont concerné :

    • Le manager, révélateur de motivation ;
    • Développer l’agilité systémique ;
    • Mise en œuvre de processus de prévention des risques psycho-sociaux.
    3. Un troisième projet important a vu le jour en octobre 2018, à savoir l’aménagement d’un Espace Zen au dépôt de Chastre (projet-pilote) en collaboration avec le service bâtiment / SIPP.

    Trois espaces ont été aménagés afin de permettre aux agents en coupure de bénéficier d’un espace dédicacé au repos et à la détente : un lit ; un pouf XXL et un fauteuil de massage.

    Une attention particulière a été développée dans l’aménagement du lieu : décoration, tentures, parquet, couleurs douces, aromathérapie, luminothérapie, … afin que chacun puisse se sentir bien.

    Les agents intéressés ont été formés à l’utilisation de l’espace (programmes du fauteuil de massage, logiciel de réservation, charte, …).

    Une évaluation du projet est prévue en 2019 afin de faire le bilan et de connaître les orientations qui pourraient lui être données sur base de ses conclusions.

    Concertation

    Le Conseil d’Entreprise a tenu 13 réunions, dont 11 ordinaires et 2 extraordinaires, organisées au siège social. La réunion extraordinaire du 4 mai 2018 concernait la fusion par absorption des sociétés du Groupe TEC par la SRWT, la présentation du décret réformant la gouvernance au sein de la SRWT et modifiant le décret du 21 décembre 1989 relatif aux services de transports publics de personnes en région wallonne approuvé le 28 mars 2018 par le Parlement wallon. La réunion extraordinaire du 29 mai 2018 avait pour objet les informations économiques et financières relatives à l’exercice comptable clôturé au 31 décembre 2017.

    Le Comité pour la Prévention et la Protection du Travail (CPPT) s’est réuni 11 fois au siège social.

    Deux conventions collectives de travail (en abrégé, CCT) ont été signées en 2018.

    Signée le 2 juillet 2018, la CCT relative au Congé-éducation a mis en place le nouveau système d’octroi de congé-éducation à la suite de la dénonciation de la CCT du 11 avril 1994 instaurant un régime spécifique de congé-éducation payé et du régime transitoire mis en place par le Protocole d’accord du 16 novembre 2016.

    La CCT signée le 12 novembre 2018 modifiant la CCT du 1er février 2010 relatives aux facilités de circulation octroyées aux allocataires des caisses sociales ainsi qu’à leurs ayants droits a pour objet de clarifier les conditions d’octroi des libre-parcours aux membres du personnel lorsqu’ils quittent l’entreprise.

    Amélioration du dialogue social : AMEDIS

    Le dialogue social a continué à fonctionner correctement dans notre entreprise. Les réunions se sont tenues tant au niveau formel à savoir au sein des organes paritaires existants (CE, CPPT, commission de service) que dans un cadre plus informel par des réunions et des contacts directs entre la ligne hiérarchique, les travailleurs, les délégations syndicales et/ou les représentants syndicaux.

    Deux demandes de concertation locale ont été introduites : 1 à l’initiative de la CGSLB et 1 à l’initiative de la CGSP.

    Ces 2 réunions de concertation locale se sont tenues en 2018. L’une a été entamée et s’est arrêtée sans suite formelle. L’autre a débouché sur un accord partiel (accords sur plusieurs points mais pas sur la totalité de ceux-ci).

    Tout comme en 2017 et les années précédentes, il n'y a eu aucun jour de grève imputable au TEC Brabant Wallon.

    Il en ressort que les mécanismes de régulation sociale mis en place ont fonctionné correctement.

    En 2018, si seules les grèves nationales et intersectorielles ont perturbé l’exploitation normale de l’entreprise, il faut cependant souligner qu’elles ont été plus nombreuses que les années précédentes.

    Ce phénomène a dès lors fait l’objet de réflexions régulières avec les représentants des travailleurs au niveau du Groupe TEC afin de trouver des solutions d’organisation permettant de mieux concilier la mission de service public de transport des personnes et la participation du personnel aux manifestations nationales et intersectorielles. Celles-ci se sont traduites par la signature d’un Protocole d’accord réglant la participation des travailleurs à des manifestations interprofessionnelles le 6 mars 2019.

    Plus de 10.100 heures de formation formelles, moins formelles et informelles ont été suivies dans divers domaines d’activité.

    Parmi celles-ci, épinglons :

    • Conduite des véhicules standards et articulés, y compris les reconnaissances de lignes (34,27%).
    • Poursuite des formations CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour le personnel de conduite (conducteurs de bus) dans le cadre du renouvellement de l’obtention des 35 points obligatoires (39,72 %).

      Dorénavant, dans un 2ème cycle de recyclage, les chauffeurs doivent suivre 1 jour sur le thème A (Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité), 1 jour sur le thème B (Catégorie II - Application des réglementations) et 1 jour sur le thème C (Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique). Les 2 autres journées sont à sélectionner au choix dans les différents thèmes.

      En 2018, les recyclages obligatoires CAP suivis se sont répartis comme suit :

      • Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité (6,38%)6,38%
      • Catégorie II - Application des réglementations (3,45%)3,45%
      • Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique (90,17%)90,17%

      Catégorie I - Perfectionnement à la conduite rationnelle axé sur les règles de sécurité (6,38%)

      • Conduite rationnelle
      • Chaine cinématique et exercices pratiques sur la route

      Catégorie II - Application des réglementations (3,45%)

      • Remise à niveau législation et utilisation du tachygraphe
      • Temps de conduite et utilisation du tachygraphe
      • Clients à besoins spécifiques

      Catégorie III - Santé, sécurité routière et sécurité environnementale, service, logistique (90,17%)

      • Altercation - Stress
      • Code de la route et constat d'accident
      • Image de marque
      • Hygiène de vie
      • Premiers Secours
      • Accidentologie
    • Formations diverses (10,13%) : accueil téléphonique professionnel, assertivité, communication et gestion des situations difficiles, e-support, KNX, formation de formateur, ISO45001, PHP, SYNCO, …
    • Bien-être au travail (6,42%)
    • TIE (3,14%)
    • Informatique (2,02%)
    • Accueil des nouveaux chauffeurs-receveurs (1,47 %).
    • Management (1,46%)
    • Marchés publics (1,37%)
    Journal d’entreprise « ça roule ! »

    Pour la 9ème année consécutive, le TEC Brabant Wallon a diffusé son journal d’entreprise « ça roule ! » aux membres du personnel en régie ainsi qu’aux loueurs. Edité en 600 exemplaires, il a fait l’objet d’une parution en 2018 portant sur différents sujets tels que le programme Go Digital, la nouvelle charte graphique, les campagnes « Bon sur toute la ligne » et « TEC Care Bro » ou encore les campagnes lancées pour la rentrée scolaire. Il contenait également en son sein une édition spéciale « Fête du personnel » avec l’ensemble des clichés pris pendant cet événement fédérateur.

    Petite nouveauté toutefois en 2018, la maquette du journal « ça roule ! » a été complétement revue aux couleurs et aux formes de la nouvelle charte graphique définie pour le Groupe pour tous les documents édités au sein des TEC.

    Ecrans plasma

    Cette année encore, le TEC Brabant Wallon a poursuivi l’utilisation des écrans plasma comme supports de communication interne et externe. Installés dans les cafétérias et autres lieux de vie du personnel ainsi que dans les salles d’attentes de nos ESPACE TEC de Wavre et de Baulers, cet outil est efficace pour transmettre de l’information simple et de manière dynamique.

    Le recours à une agence spécialisée pour la réalisation de capsules vidéo pour la majorité de nos campagnes tant internes qu’externes a permis d’accroitre l’attractivité de ces écrans.

    La mise en page a par ailleurs également été adaptée en 2018 à la nouvelle charte graphique définie au niveau du Groupe TEC.

    Valves Vespasius

    En 2018, le TEC Brabant Wallon a diffusé l’ensemble de ses campagnes internes au moyen de valves A3 installées dans les sanitaires des différents dépôts et du siège social de l’entreprise.

    Au nombre de 90, elles ont permis d’afficher toute une série d’informations à destination du personnel (avantages personnel, nouveaux horaires ou tarifs, nouveaux tarifs, campagnes internes sur la sécurité, campagnes partenaires, …).

    PSME, première campagne sur les bénéfices de travailler ensemble !

    Au cours de l’année 2018, le TEC Brabant Wallon a été chargé de piloter le projet PSME visant à harmoniser et à simplifier les procédures de travail pour l’entretien et les réparations des bus hybrides dans l’ensemble du Groupe TEC. En somme, un premier exemple concret de notre volonté d’adopter des méthodes uniques pour mieux travailler ensemble.

    Au vu du nombre de travailleurs concernés par ce projet, de leur diversité de fonctions et de lieux de travail, la Direction technique du TEC Brabant Wallon chargée du projet a sollicité l’aide du service Communication pour concevoir une campagne d’information. Celle-ci s’est déclinée sous la forme d’affiches et d’écrans spécifiques pour les membres du personnel technique et génériques pour l’ensemble du personnel. Un PowerPoint visant à reprendre les grandes lignes du projet, l’origine de sa création et les avantages de sa mise en place a également été réalisé pour apporter un soutien aux membres du personnel chargés d’en informer leur équipe. Enfin, un article complet a été publié dans le journal interne du TEC Brabant Wallon pour atteindre le plus grand nombre. L’ensemble de ces supports a ensuite été diffusé dans le Groupe TEC.

    Gouvernance

    Conseil d'Administration

    Composition

    Monsieur Philippe MATTHIS
    Président
    Monsieur Jean-Luc DALMEIREN
    Vice-Président
    Membres avec voix délibérative
    Madame Stéphanie AMEEL
    Monsieur Luc BOVERIE
    Monsieur Luc COLLARD
    Monsieur Pierre-Yves DEFOSSE
    Monsieur Fabian LANNOYE
    Monsieur Alexandre MAHIEU
    Monsieur Freddy QUIBUS
    Madame Laurence SMETS
    Monsieur Pierre SONDAG
    Madame Chantal VERSMISSEN
    Madame Militza ZAMUROVIC
    Membres avec voix consultative
    Monsieur Vincent PEREMANS
    Administrateur Général de l'O.T.W.
    Monsieur Vincent URBAIN
    Administrateur Général adjoint de l'O.T.W.
    Monsieur Vincent MOUILLARD
    Représentant du personnel
    Madame Barbara LEDUC
    Représentante du personnel
    Commissaire-délégué
    de l'O.T.W.
    Monsieur Jean-Pierre ISTACE
    Directeur financier de l'O.T.W.
    Madame Vanessa SIEMIANOW
    Directrice financière de l'O.T.W.

    Secrétaire
    Madame Catherine BES
    Directrice générale adjointe

    Nomination d’un Administrateur

    Les rémunérations octroyées aux Administrateurs au cours de l’année 2018 se sont élevées à un total de 25.819,50 €, dont 1.197,00 € pour les Administrateurs représentant la Région wallonne, 3.790,50 € pour les Administrateurs représentant le personnel et 20.832,00 € pour les Administrateurs représentant les communes.

    • Attribution du marché public relatif aux vêtements, uniformes et équipements de protection individuelle.
    • Lancement de la procédure et attribution du marché public portant sur les entretiens, les réparations et les dépannages des stations des pompes de distribution de gasoil et autres.
    • Lancement de la procédure et attribution du marché public portant sur la mise en peinture d’autobus.
    • Attribution du marché public portant sur la mise en conformité de l’ensemble des sites et réalisation d’un TGBT au centre d’entretien et au service Infotec du dépôt de Jodoigne.
    • Attribution du marché public portant sur la mise en place de barrières dans les gares d’autobus de Braine-l’Alleud et Waterloo
    • Lancement de la procédure de marché public portant sur le nettoyage des bus et des dépôts.
    • Lancement de la procédure de marché public portant sur le remplacement des pare-brise et vitres.
    • Création du Proxibus de La Hulpe.
    • Renforcement du Rapidobus 4
    • Mise en service du Conforto 3.
    • Lignes 66 et 116 – adaptation des horaires pour les retours scolaires.
    • Evaluation de la ligne 11 et pérennisation de l’offre existante.
    • Renforcement et dédoublement de lignes régulières.
    • Mise en concurrence des services réguliers sous-traités : décision d’attribution du marché.
    • Fusion par absorption du TEC Brabant Wallon par la SRWT.
    • Modifications d’horaires pendant la période des examens de juin 2018 et de janvier 2019.
    • Impact organisationnel et financier de la rentrée scolaire de septembre 2018.
    • Attribution du marché public portant sur le renouvellement des chaudières aux dépôts de Chastre et de Jodoigne.
    • Attribution des contrats de transport scolaire.
    • Adaptation des règles d’évaluation.
    • Information relative à la publicité de la rémunération des administrateurs publics.
    • Audit Interne du Groupe TEC : bilan 2017 et programme 2018.
    • Clôture 2017 : Examen et établissement des comptes annuels au 31 décembre 2017 - Examen et approbation du rapport annuel d’activités 2017 - Convocation et fixation de l’ordre du jour de la réunion de l’Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires.
    • Réajustement budgétaire 2018.
    • Programme d’investissement pour les 4 prochaines années.
    • Ratification de la Convention collective de travail du 2 juillet 2018, la CCT relative au Congé-éducation.
    • Ratification de la Convention collective de travail du 12 novembre 2018 modifiant la convention collective de travail du 1er février 2010 relative aux facilités de circulation octroyées aux travailleurs, aux allocataires des caisses sociales ainsi qu’à leurs ayants-droits.
    Madame Catherine BES
    Directrice générale adjointe
    Également en charge de la Direction des Services généraux et de la Direction des Finances
    Monsieur Bruno BALTHAZAR
    Directeur Transport
    En charge de la Direction transport
    Monsieur Marc WATHELET
    Directeur technique
    En charge de la Direction technique
    Monsieur Marc CLEBANT
    Directeur des Ressources humaines
    En charge de la Direction des Ressources humaines

    Rémunération des Administrateurs

    Les rémunérations octroyées aux Administrateurs au cours de l’année 2018 se sont élevées à un total de 25.819,50 €, dont 1.197,00 € pour les Administrateurs représentant la Région wallonne, 3.790,50 € pour les Administrateurs représentant le personnel et 20.832,00 € pour les Administrateurs représentant les communes.

    Audit interne

    En 2018 le Comité d’Audit s’est réuni à trois reprises.

    Le programme initial de 2018 comprenait 24 missions d’audit. En cours d’année, le nombre de missions a été porté à 26 suite à l’ajout des missions relatives à la conception de la nouvelle gouvernance et au processus de gestion administratifs et de support de l’IRP TEC PENSION

    Les missions finalisées en 2018 portent sur, l’inventaire des immobilisés, la sécurisation des systèmes informatiques, le paramétrage et la valorisation des titres de transport, la gestion des transports spéciaux, la gestion des incidents liés aux attentats, la gestion des SAM, la conformité au RGPD, la culture d’entreprise, la gestion des actifs de l’IRP TEC PENSION, les audits qualité de l’Audit Interne, l’analyse des risques relatifs au projet de l’intégration de la technologie des bus hybrides, à la réforme tarifaire et à la priorisation des risques de l’OTW en vue de l’établissement du programme des missions d’audit de 2019, la conception de la nouvelle gouvernance de l’OTW, l’assistance à la négociation du contrat de service public 2019 -2023 et les deux suivis semestriels de la mise en œuvre des recommandations.

    Les missions d’assurance dont l’achèvement et/ou la réalisation sont prévus en 2019 concernent la gestion du payroll, la gestion prévisionnelle des emplois, l’évaluation des risques liés aux fournisseurs, le processus budgétaire, la mise en place des recommandations relatives à l’audit sur l’accidentologie, l’audit qualité de l’ACAM et les processus support et administratifs de l’IRP TEC PENSION. Les missions de conseil qui se prolongeront en 2018 concernent la coordination des processus, l’analyse des risques des principaux projets, l’établissement du code de conduite, la mise en place de la nouvelle gouvernance de l’OTW.

    En décembre 2018, le Conseil d’Administration de l’OTW a désigné les membres du nouveau Comité d’Audit. Conformément au décret du 29 mars 2018 sur la gouvernance des organismes publics, le Comité d’Audit est composé de trois membres effectifs, à savoir une administratrice, en qualité de Présidente, d’un expert indépendant et du Directeur de l’Audit Interne, de deux administratrices en qualité de membres observateurs et de l’Administrateur général et de l’Administrateur général – adjoint, en qualité de membres invités avec voix consultatives.

    Collège des commissaires

    Groupement des cabinets SCCRL Ernst & Young, SCCRL Callens, Pirenne, Theunissen et Co, SCPRL Lafontaine, Detilleux et Cie.

    Les perspectives

    Conclusions et perspectives d’avenir

    Au terme de son existence, le TEC Brabant Wallon peut dresser un bilan positif à tous niveaux.

    Outre l’accroissement constant et régulier de l’offre de transport sur l’ensemble de la Province depuis 1991, à l’entière satisfaction de la clientèle, nous avons achevé 2018 avec un résultat positif, comme presque chaque année d’ailleurs, et ce malgré une dotation réduite par la Région Wallonne, grâce notamment à une maîtrise de l’évolution de nos charges et de nos coûts de fonctionnement.

    Nous avons encore pu adapter et renforcer le service à la clientèle là où les surcharges étaient les plus importantes et créer de nouveaux services et lignes d’autobus en 2018.

    2019 sera une année charnière sur tous les plans.

    Avec la signature en février 2019 du nouveau contrat de service public 2019-2023, l’OTW se voit désormais confirmer par la Région wallonne l’exécution des transports en commun par bus, l’organisation de l’offre étant de la responsabilité de l’AOT.

    Au niveau interne, l’OTW devra poursuivre sa réorganisation et assurer la mise en place des centres de service partagé d’ici fin 2023 pour accroître son efficience tout en veillant au bien-être de ses collaborateurs.

    La mise en concurrence des lignes sous-traitées sera effective au 1er août 2019 et constitue un chantier énorme pour les services de l’exploitation. A cela s’ajoute la décision de la Région wallonne de créer dès avril 2019 6 lignes WEL, dont pas moins de deux seront exploitées en Brabant wallon. Mais d’autres projets d’amélioration de l’offre sont encore en cours d’étude et/ou de préparation pour cette année.

    Au niveau de nos infrastructures, les projets ne manquent pas. Pour ne citer que deux gros dossiers, évoquons le dossier du dépôt de Chastre et les barrières prochainement installées sur nos gares d’autobus du Berlaymont et du CCM.

    Sans oublier les projets toujours plus nombreux de l’OTW dans lesquels le personnel est de plus en plus impliqué et engagé, l’harmonisation des procédures et méthodes de travail, la mise en place d’outils identiques pour l’ensemble des travailleurs du Groupe TEC, que ce soit en interne ou dans les relations avec la clientèle.

    Il s’agit donc d’une période de transition majeure pour l’OTW, la gestion de sa transformation interne devant se faire sans porter atteinte aux multiples projets déjà en cours destinés à l’amélioration tant du service à la clientèle que de notre personnel.

    Ensemble, nous poursuivons ainsi les efforts entrepris pour améliorer nos services et continuons à collaborer pour faire du TEC une entreprise moderne, performante et humaine au service de notre clientèle.

    Rapport financier